Fartage classique

Farter les skis de votre jeune vous semble être une tâche ardue, même compliquée? Avec quelques connaissances, cette opération devient fort simple. Voici un petit guide qui vous aidera à farter les skis classiques de vos jeunes sans vous arracher les cheveux (pour les skis patins, consulter: fartage patin pour les nuls) .

La section Techniques de base devrait vous permettre d'obtenir un fartage potable pour la plupart des conditions en moins de 10 minutes. C'est bien peu de temps quand on sait combien il est désagréable de skier avec des skis qui dérapent ou qui au contraire, collent comme de la crazy glue.

La section Techniques avancées vous permettra d'obtenir un fartage optimal dans toutes les conditions, et aussi de faire l'entretien de vos skis pour qu'il restent performants au fil des ans.


Principaux termes utilisés

Fart de glisse : Appelé aussi glider. S'applique dans les zones de glisse. Plus durs que les farts de retenu, ils limitent la pénétration des cristaux de neige et favorisent la glisse.

Fart de poussée: Appelé aussi fart du jour, ou fart d'adhérence. S'applique dans la zone de poussée. Empêche le recul du ski et permet au skieur de prendre son appui pour la poussée.


Techniques de base

Zone de glisse et zone de poussée

Si vous posez un ski classique à plat sur le sol, vous remarquerez que toute la surface du ski ne touche pas au sol. Les parties aux extrémités sont appelées zônes de glisse et elles touchent le sol même lorsque le ski est au repos. La partie du centre elle est appelé zone de poussée et elle ne touche le sol que quand le skieur exerce une poussée.

Zone de Glisse

Zone de poussée

Ces deux zones ne doivent pas être fartées de la même façon et c'est le petit truc qui permettra à votre jeune de grimper et de descendre les pentes au même rythme... ou du moins d'y trouver autant de plaisir! Les zônes de glisse doit être fartée avec du fart de glisse afin de maximiser la glisse, alors que la zone de poussée doit être fartée avec du fart de poussée offrant une certaine adhérence.

Mesurer la zone de poussée (~ 10 mins, une fois au début de la saison seulement)

Il est important de bien mesurer la zone de poussée du ski. Vous devriez le refaire au début de chaque saison car sa longueur dépend du poids du jeune et de l'usure du ski.

Pour mesurer cette zone, il suffit de faire ce qui suit.

  • Demandez à votre jeune d'enfiler ses deux skis à l'intérieur, sur un plancher lisse et droit (Note: Dans la salle de fartage du Relais Plein Air, vous trouverez une longue boîte rectangulaire prévue à cet effet).
  • Demandez lui de répartir son poids également sur ses deux skis.
  • Glissez une feuille de papier sous la zone centrale, et tirez la vers l'avant jusqu'à ce qu'elle accroche.
  • À l'aide d'un stylo feutre permanent, marquez le côté du ski à cet endroit.
  • Faites de même en glissant la feuille vers l'arrière jusqu'à ce qu'elle accroche.
  • La zone de poussée est la zone située entre les deux marques au feutre.

Choisir le fart du jour (~ 1 min)

Avant chaque sortie, vous devez choisir le fart du jour, càd: le fart de poussée approprié pour la température du jour.

  • Tout d'abord, il faut déterminer la température.
    • Si vous utilisez des farts de marque Swix, vous devez déterminer la température de l'air. Le plus facile est d'appeler Environnement Canada à Ottawa, ou de consulter leur site web.
    • Si vous utilisez des farts de marque Toko, vous devez déterminer la température de la neige. Pour cela, enfoncez un thermomètre quelques centimètres dans la neige, à un endroit à l'ombre et à l'abris du vent, et attendez une dizaine de minutes.

  • Choisissez ensuite un fart dont la fourchette de température couvre la température mesurée (la fourchette de température est généralement écrite sur le bâton de fart).

Nettoyer la zone de poussée (~ 2 mins)

Si la zone de poussée a déjà du vieux fart dessus, enlevez le plus gros avec un grattoir. Si l'ancien fart était plus dur que le fart du jour, vous pouvez à la rigueur le laisser là. En générale, vous ne devriez pas appliquer pas un fart dur sur un fart mou, car alors votre jeune skiera sur un mélange qui serait à mi-chemin entre les deux farts (mais voir la section Longues randonnées et conditions de neige abrasive pour une exception à cette règle).

Truc: Si le vieux fart est un fart mou (violet ou rouge), ça aide de laisser le ski dehors pendant 15 minutes, pour que le fart durcisse. Il sera alors plus facile à gratter. Vous pouvez aussi employer du défartant, mais essuyez le bien, et attendez qu'il s'évapore complètement avant d'appliquer le fart du jour.

Appliquer le fart de poussée (~ 7 mins)

Une fois la zone de poussée nettoyée, appliquez le fart du jour sur toute la zone de poussée. Surtout, ne mettez pas de fart sur la zone de glisse. Il est préférable de farter ses skis à l'intérieur puisque la cire s'étend beaucoup plus facilement à la température de la pièce.

Plutôt que de mettre une couches épaisse et motonneuse, il est préférable d'appliquer 3, voire 5 couches minces égales, et de lisser entre chacune avec un liège synthétique. Lissez jusqu'à ce que la couche de cire devienne transparente.

Pour appliquer un fart dur (bleu ou plus froid), il suffit de « crayonner » avec le bâton de fart, puis de lisser. Pour les farts mous (violet ou plus chaud), si vous essayez de crayonner, vous risquez de vous retrouver avec des motons. À la place, appuyez légèrement l'arête du bâton de fart sur la semelle du ski, puis déplacez le bâton d'un coup sec et court, dans le sens de la semelle. Recommencez plus loin jusqu'à ce que vous ayiez fait toute la semelle, puis lissez.

Une fois le tout terminé, sortez les skis dehors quelques minutes avant de partir afin qu'ils soient plus près température de la neige.


Techniques avancées

Appliquer du fart de glisse sur la zone de glisse

En style classique, le fart de poussée est plus important que le fart de glisse, et en fait, on peut très bien skier sans fart de glisse du tout.

Mais si vous avez le goût de payer la traite à votre jeune (ou s'il trouve que ça va trop lentement en classique), alors appliquez du fart de glisse aux extrémités. Pour savoir comment procéder, consulter la page fartage patin pour les nuls.

Ajustement du fart sur les pistes

Selon besoin.

Appliquer du klister pour les conditions de glace ou de neige mouillée

Pour les conditions glacées ou de neige mouillée (+1C ou plus), il faut absolument appliquer du klister au lieu de fart de poussée.

Le plus facile à appliquer est le klister universel en bonbonne. Il fait l'affaire pour les conditions de neige mouillée, mais par condition de glace, il a tendance à s'user trop rapidement.

  • Assurez-vous de bien nettoyer la zône de poussée (voir section ci-haut).
  • Bien secouer la bonbonne, puis appuyer l'éponge de la bonbonne contre la semelle pour faire sortir le klister.
  • Utiliser l'éponge pour étendre le klister tout le long de la semelle.
  • Mettre les skis dehors pour 10-15 minutes pour laisser durcir.

Pour des conditions de glace, il est préférable d'utiliser du klister en tube qui est plus difficile à appliquer, mais a moins résiste mieux à l'abrasion.

  • Faire chauffer une tasse d'eau chaude au micro onde, puis y mettre le tube de klister (ne pas mettre le tube de klister lui-même au micro-ondes).
  • Attendre une minute ou deux que le klister se liquéfie.
  • Ouvrir le tube, et mettre appliquer des bandes de klister en diagonale, tout le long de la semelle, avec environ 1 pouce entre chaque bande.
  • Avec l'applicateur en plastique, étendre les bandes de klister le long de la semelle de façon uniforme.
  • Mettre les skis dehors 10-15 mnutes pour laisser le durcir.

« Gestion » du klister

Il faut pas s'en cacher, le klister est une substance dégueulasse qui a tendance à tout gommer. Voici quelques trucs pour « gérer » son klister et éviter d'en retrouver partout.

  • Mettez votre tube ou bonbonne de klister dans un sac de plastique (un sac de 1L de lait lavé fait très bien l'affaire).
  • Quand vous vous servez du tube ou de la bonbonne, retournez le sac à l'envers auour de votre main, et servez-vous du sac comme d'un gant protecteur.
  • Dites à vos jeunes qu'il y a du klister sur leurs skis, et apprenez leur à les manipuler en les tenant au dessus de la zone de poussée, et en les tenant loin de leurs vêtements.
  • Si vous n'avez pas de support à ski et que vous transportez les skis à l'intérieur de votre auto, enveloppez les dans un sac de vidange, puis enroulez du tape autour des skis pour maintenir le sac bien en place.

Longues randonnées et conditions de neige abrasive

Lors de longues randonnées en classique (ex: mini marathon), ou lorsque la neige est très abrasive (ex: neige compactée par le vent), le fart de poussée peut avoir tendance à s'user trop rapidement. Vous pouvez empêcher cela de deux façons.

Méthode 1: application avec fer

Crayonnez abondamment la semelle avec le fart du jour, puis « repassez » la semelle avec un fer, avec des mouvements rapides et réguliers.

Attention: Afin de ne pas faire fondre la semelle de votre ski, régler la température du fer pour qu'il soit juste assez chaud pour faire fondre le fart, mais sans causer de fumée. De plus, ne laissez pas le fer trop longtemps au même endroit sur la semelle. Enfin, n'utilisez pas le même fer que pour le fart de glisse, sinon, votre fart de glisse ne sera pas aussi glissant qu'il devrait l'être.

Méthode 2: préparation avec klister

Utilisez cette méthode si n'avez pas deux fers à farter.

  • Appliquez une très, très mince couche de klister (bleu pour une température froide, violet pour une température près de zéro).
  • Laissez refroidir dehors 10-15 minutes.
  • Appliquez le fart du jour par dessus le klister
Comments