Vendredi 3 au dimanche 5 février

publié le 3 déc. 2008 à 16:22 par Admin Admin   [ mis à jour : 3 déc. 2008 à 16:26 ]

Cette fin de semaine, c'était la grande sortie du groupe défi. Nous sommes allés à un ensemble de chalets dans les Laurentides proche de la Montagne_du_Diable. Les indications pour s'y rendre de Gatineau étaient un peu fausses car le nord était en bas sur la carte, et en plus, il tombait de la neige à profusion. Par conséquent, au lieu de nous prendre 3h, le voyage a duré environ 4h. Durant ces quatre heures, nous avons fait de nombreux arrêts qui nous ont permis de faire des batailles de boules de neiges pendant que les conducteurs s'interrogeaient sur le chemin à prendre.

Arrivés au chalet, nous avons constaté qu'il y avait de magnifiques conditions de ski qui nous attendaient pour le lendemain (15cm de neige fraîche!). Nous avons aussi remarqué que le chalet était d'un âge mémorable (il paraît qu'il a près de 100 ans). À peine le temps de rentrer nos bagages et de choisir nos lits que c'était déjà l'heure du coucher.

Nous nous sommes réveillés le lendemain matin à 7h30 à la bonne odeur des saucisses et des patates rissolées Miam miam! L'expédition devait commencer à 9h30, alors tout le monde a fait un gros effort pour être prêt à l'heure. Une chance que Simone (une mère bénévole) était là pour assurer la préparation de nos dîners, et aussi faire la vaisselle du matin, sinon nous n'aurions jamais été prêts à temps.

Les conditions pour faire du hors-piste étaient exceptionnelles. La neige non damnée faisait qu'il fallait souvent gratter nos skis car la neige y adhérait. La neige qui était collée sur les arbres rendait le paysage magnifique. Le groupe a aussi rencontré un gentil skieur de Mont Laurier qui nous a ouvert la piste pendant à peu près la moitié du trajet, et qui nous a aidé à estimer le temps que prendraient nos déplacements.

Après environ trois heures de ski, nous sommes arrêtés manger un morceau dans un très beau refuge. C'est là que nous avons trouvé les délicieux chocolats de Simone dans notre goûter. Après avoir repris des forces, Alain a proposé deux alternatives pour le retour. La première était de suivre le plan initial et de nous rendre au sommet et la deuxième était de s'amuser un peu sur place et d'ensuite retourner au chalet. À la grande surprise des adultes, une majorité a choisi avec enthousiasme de se rendre au sommet. Environ deux heures plus tard, nous étions au sommet (1200 pieds de dénivellé par rapport à notre point de départ du matin!).

Le retour fut un peu plus long que prévu car la glisse n'était pas bonne ce qui a ralenti notre descente. À cause de notre lenteur, Alain a décidé vers la fin de sprinter pour avertir Simone (qui était restée au chalet et nous y attendait) que nous serions en retard, mais que tout allait bien. Le groupe commençait à être pas mal fatigué et la nuit tombait, mais enfin, nous sommes finalement arrivés au chalet 30 minutes après le coucher du soleil. Il était temps car nous avions tous la batterie pas mal à terre (tout comme la voiture de Richard d'ailleurs). Au total, nous avons parcouru 17km et monté 1200 pieds en 8 heures, le tout, dans 15cm de neige fraîche et non dammée. Toute une expédition! Une petite note pour les parents: malgré ce retour tardif à la noirceur, les animateurs ont toujours été en contrôle de la situation, et semblaient prêts à toute éventualité (du moins à en juger par le poids de leurs sacs à dos).

Après un repas copieux, nous avons joué à des jeux de sociétés (Loup Garou et le Trou de Cul). Le sommeil nous appelait pour un repos bien mérité. La nuit fut entrecoupée par quelques échanges de boules de neige entre certains membres du groupe. Après une grasse matinée appréciée (nous nous sommes levés vers 8h30), nous avons savouré un déjeuner exquis préparé encore une fois par Simone (crêpes aux fruits).

Après notre dur labeur de la veille, le temps de lâcher notre fou et de jouer dans la neige était enfin arrivé. Il y a eu les batailles de boules de neiges et la confection d'un bonhomme de neige et d'une bonne femme de neige assez spéciaux. Mais bien vite, le temps du départ était déjà arrivé. Il a fallu que les jeunes poussent certaines des voitures pour qu'elles arrivent à monter la pente qui les séparait du chemin. Le retour a été beaucoup plus rapide que l'aller grâce à une météo plus clémente et à l'expérience qu'avaient acquis les conducteurs le vendredi (ou peut-être était-ce la crainte d'être en retard pour le super bowl qui était diffusé à partir de 18h30 ce soir là?). En fin de compte, tout le monde a apprécié cette fin de semaine.

Un gros merci aux animateurs (Alain Désilets et RichardPigeon) et Chantal Sicotte qui nous ont guidé sur les sentiers, et surtout à Simone St-Pierre qui s'est tapé la bouffe, et Claude Morin (une autre mère bénévole) qui l'avait aidé à la préparer d'avance toute la journée de vendredi.

Comments