Samedi 26 février: Sentier Horizon

publié le 3 déc. 2008 à 17:44 par Admin Admin

Changement au programme aujourd'hui. Le calendrier prévoyait une longue sortie en pas de patin, mais comme il est tombé de la neige fraîche la nuit passé (pas idéal pour le pas de patin), nous optons plutôt pour une randonnée de 10km sur sentiers non-dammés.

Nous partons du stationnement P 7 (Kingsmere), et nous empruntons le sentier no 19 jusqu'à l'intersection de la no 1. De là, nous bifurquons sur le sentier Horizon (no 6), une piste valonneuse et non-dammée qui longe une crête avec plusieurs points de vue intéressants. Des traces bien nettes ont été faites par des skieurs avant nous et il y a juste assez de neige folle pour nous donner un contrôle parfaits dans les descentes abruptes et les virages en épingle. Sylvie Farrell, une mère accompagnatrice, est notre guide sur cette portion du trajet car elle a fait cette piste plusieurs fois (contrairement aux animateurs qui ne l'ont jamais fait en hiver).

Arrivés à l'intersection de la #22, nous consultons nos montres et optons pour continuer sur cette piste, quitte à ce que les animateurs sortent leurs fouets au retour. Après un plat de quelques kilomètres, nous arrivons au sommet du centre de ski alpin du Camp Fortune (c'est quoi ces grosses machines dans lesquelles les gens montent et ces planches à repasser qu'ils ont sous les pieds?). Les jeunes aimeraient bien descendre les pistes de ski alpin, mais comme il faudrait tout remonter à ski... Qu'à cela ne tienne! La #22 offre des descentes pas piquées des vers non plus.

Arrivés à l'intersection de la #34, les animateurs consultent de nouveau leurs montres et décident que c'est le moment de commencer à "fouetter". Ils y mettront peut-être un peu trop d'ardeur puisque nous arrivons au stationnement P 7 avec 15 minutes d'avance. Nous en profitons pour faire une rétrospective de la saison et sonder les jeunes sur ce qu'ils ont aimé ou pas. Il semble que la formule 50% patin et 50% classique sur sentiers non-dammés ait été bien appréciée. Seul point sombre au tableau: les bécosses du refuge Brown sentaient trop mauvais. L'an prochain, faudra se munir de "poush poush en kécanne" (mauvais pour l'environnement mais bon pour les narines).

Dans les 5 dernières minutes, nous voyons les "Road Runners" du groupe pré-Défi qui arrivent en sprintant. Les Défis y vont d'une bonne main d'applaudissement pour les encourager. Il semble que la relève du Défi soit déjà bien prête!

Comments